Paru dans la revue Ville école intégration Diversité (Centre national de documentation pédagogique).

N° 138 septembre 2004, pp. 163-165.

 Ma première nuit avec un garçon

Le texte ci-dessous a été légèrement modifié par l’auteure par rapport à la version PDF.

 

Quand la mixité vient aux filles

Ma première nuit avec un garçon

J’ai grandi dans l’école des filles. Plus exactement, j’ai eu des copains à l’école maternelle, mais dès le cours préparatoire, ce furent les filles d’un côté et les garçons de l’autre.

J’ai été lycéenne (à l’époque, il n’y avait pas encore le collège unique) au lycée public de filles de Saint Germain en Laye, jusqu’en 1969.

J’avais 16 ans et demi en mai 1968, je terminais ma première, et je n’avais jamais parlé avec un garçon. Bien sûr j’en avais côtoyé quelques-uns : j’avais deux frères plus âgés que moi, qui amenaient quelquefois des copains à la maison, trois cousins, et une fois, vers l’âge de quatorze ans, je suis sortie en cachette de mes parents avec deux copines et le frère de l’une d’entre elles. J’avais dit que j’allais au musée du Louvre (mes parents étaient professeurs, je pensais que ça passerait bien), et en fait j’étais allée dans les grands magasins, Printemps et Galeries Lafayette. L’événement était tellement exceptionnel que je me souviens encore du visage du jeune garçon. Ma mère ne m’avait pas crue, avait piqué une monumentale crise de nerfs et je l’avais entendue dire à mon père : « cette petite reviendra enceinte ». Je ne savais même pas comment je pourrais m’y prendre pour ça. Continue reading