dav

Paisible soirée de septembre. Le métro un peu cahotant emmène ses wagons sur la ligne 11, heureusement promise à un bel avenir de rénovation. Stations connues, parcours habituel, routine bienheureuse du métro parisien. Sursaut à République : la station est rouge vif du sol au plafond. Qu’est-ce que c’est ? Une déco provisoire pour masquer des travaux ? Une pub ? Un revêtement plastifié rouge sur lequel sont dessinées de charmantes saynètes recouvre les murs voûtés : une pimpante Parisienne avec béret rouge et chien-chien en laisse, deux types sympas en train de discuter, un troisième  main tendue vers une montgolfière, un manège, une maison, des ballons, des pigeons, et tous avec les petites bouteilles à la main, c’est tellement plus sympa, avec Coca-Cola. Le nom de la marque domine en blanc, nettement plus grand que celui de la station. Il paraît que Coca-Cola « a choisi de mettre à l’honneur le Paris des Parisiens » – qui se reconnaîtront sans peine dans ces personnages détendus qui gambadent sur les murs – en créant dix mignonnes petites bouteilles représentant les quartiers emblématiques de Paris. Et veut nous faire part de cette heureuse initiative, pas seulement à République, mais aussi à Opéra, Montparnasse, Pigalle et dehors, dans des quartiers ciblés, quelle chance ils ont !

dig

Va-t-on bientôt nous distribuer des porte-clés avec la chouette petite bouteille à l’entrée des bouches de métro, nous vendra-t-on des tickets avec le nom de la marque joliment écrit dessus ou encore plus fort, trouvera-t-on aux guichets des stations des autocollants à se mettre sur le bout du nez ? Il paraît qu’Évian s’y met aussi, pourquoi pas des marques de pâtes, de savon, de pizza, des enseignes de grands magasins, de vendeurs de pneus, de téléphones, garnissant les murs des stations, les wagons, les sièges ? Il en reste de la surface à couvrir !
Et elle dit quoi la RATP, de tout ça ? Pas grand-chose semble-t-il, puisqu’il y a bien eu un contrat et donc un accord passé avec la firme pour que tous ces chaperons rouges en bouteille nous tiennent compagnie au long de nos trajets… Heureusement, elle organise aussi le grand prix de poésie, celui de photographie, la sélection des musiciens, il nous reste un peu de temps de cerveau disponible pour la culture, beaucoup plus discrète sur les murs du métropolitain que la pub pour soda.

RATP, demandez-nous la ville !

dav