Jesus Métro

Un vendredi soir d’août, métro Anvers, encore beaucoup de monde à 11 h du soir.

Une voix forte, bien timbrée, celle d’un jeune homme noir entouré de ses amis. Que Jésus vous ait en Sa Sainte Garde, Jésus vous aime, il est avec nous ! Accueillez-le, Jésus est amour ! J’ai commis des péchés parce que j’ai fait des bêtises ! La voix s’enroule autour de la barre centrale du wagon et passe d’un siège à l’autre sur les voyageurs qui sourient avec entrain comme si c’était un gag, un sketch spécial métro-sortie du ciné. Tout le monde a l’air content d’être là, tous parisiens même les touristes, un peu serrés les uns contre les autres,  à écouter ce type un brin allumé qui croit en Jésus et tout le reste et tient à nous entraîner dans cet amour.

Je doute qu’il convainque grand-monde mais il a mis une sacrée ambiance, la ligne 6 en est toute égayée.

A Barbès-Rochechouart tout le groupe descend, garçons et filles à la peau sombre et souriants. Vont-ils retourner dans leur paroisse, entrer dans un autre wagon ? Je n’ai pas le temps de les prendre en photo, le métro repart, il a laissé Jésus sur le quai, mais les sourires flottent encore dans le wagon, c’est chouette, le métro, la nuit.