Sciences et avenir

L’été s’achève, et avec lui sa moisson de nouvelles, d’étonnements et de trouvailles, à l’ombre des grands arbres  étendant leur ombre fraîche sur la canicule. Une découverte surprenante  est apparue au mois d’août dans un journal très observateur : les plus de 60 ans  aiment aussi ! « Laurence  a rencontré Kirk il y a cinq mois et quand elle parle du couple qu’ils forment désormais, elle dit que c’est « une passion ». Elle a 66 ans, il en a 70 ».
Bam !!!!  Incroyable mais vrai !  Les seniors se rencontrent, tombent amoureux et en redemandent ! C’est bien simple, « C’est complètement magnétique entre lui et moi. Comme deux aimants, c’est irrésistible (…).  Il me touche, je suis électrique des pieds à la tête ».
Elle n’exagère pas un peu Laurence ? Ou Jeanine, ou Brigitte, ou Maryse, de toute façon les prénoms ont été changés. Non, elle est  amoureuse et ce n’est pas du tout platonique. Ah bon ? On peut encore penser à ça à cet âge-là ? Vite, une interview  s’impose! D’où il ressort que la vision de la photo de Kirk a produit  un flash immédiat sur Laurence, réciproque heureusement. Qu’ils aiment le même vin, ont vécu des  histoires semblables, ont les mêmes goûts et s’en émerveillent, bref, ils s’aiment, à tel point que Kirk a dit à Laurence : « N’aie pas peur que l’on s’aime trop, c’est un amour éternel qui commence ».

Bon, résumons-nous : qu’est ce qui change en amour après 60 ans ? Euh… ben… rien, c’est comme avant, même éblouissement, même naïveté, même joie, même jouissance, même impression  d’incroyable jamais vu, mêmes projets  fous  (à plus court terme quand même).

Mais n’oubliez pas : si vous avez plus de 60 ans, que vous venez de tomber amoureux, amoureuse, écrivez au journal, vous ferez l’actualité ! Enfin, en été.

Allez, trêve de persiflage, ayons une pensée émue pour les pénibles heures passées par des journalistes qui cherchent à remplir les colonnes des magazines en été…

À propos, vous aimez les marrons ?