Le prédicateur dans le métro

 

Jesus Métro

Un vendredi soir d’août, métro Anvers, encore beaucoup de monde à 11 h du soir.

Une voix forte, bien timbrée, celle d’un jeune homme noir entouré de ses amis. Que Jésus vous ait en Sa Sainte Garde, Jésus vous aime, il est avec nous ! Accueillez-le, Jésus est amour ! J’ai commis des péchés parce que j’ai fait des bêtises ! La voix s’enroule autour de la barre centrale du wagon et passe d’un siège à l’autre sur les voyageurs qui sourient avec entrain comme si c’était un gag, un sketch spécial métro-sortie du ciné. Tout le monde a l’air content d’être là, tous parisiens même les touristes, un peu serrés les uns contre les autres,  à écouter ce type un brin allumé qui croit en Jésus et tout le reste et tient à nous entraîner dans cet amour.

Je doute qu’il convainque grand-monde mais il a mis une sacrée ambiance, la ligne 6 en est toute égayée.

A Barbès-Rochechouart tout le groupe descend, garçons et filles à la peau sombre et souriants. Vont-ils retourner dans leur paroisse, entrer dans un autre wagon ? Je n’ai pas le temps de les prendre en photo, le métro repart, il a laissé Jésus sur le quai, mais les sourires flottent encore dans le wagon, c’est chouette, le métro, la nuit. 

Consommation

imagesEntre Laumière et Jaurès, une jeune fille de seize ou dix-sept ans dit à une autre, Moi je m’invente des besoins. Je me dis J’ai froid et je n’ai qu’un gilet, alors il faut que je m’en achète un autre, ça me fait un besoin, un truc à acheter. Elles rient toutes les deux.

Comme le temps passe

Un jour de janvier, je ne sais plus de quelle année

Vous voulez vous asseoir madame ? Ce soir dans le métro, une jeune fille m’a proposé sa place quand je suis entrée dans le wagon. Ça se voit tant que ça ? Déjà que je me sentais vieille et fatiguée et en plus j’ai une carte senior depuis un mois‍ ! Il va falloir lutter pour garder le moral et le printemps est encore loin.

Un de mes copains raconte cette histoire : il entre dans un wagon de métro, une jeune fille est assise, elle est jolie, il lui sourit. Elle lui rend son sourire, il se dit J’ai une touche (on parlait comme ça quand on était jeunes). Elle fait mine de se lever en disant : Vous voulez vous asseoir, Monsieur ? Non non, souffle-t-il en se sentant devenir cramoisi. Là j’ai eu l’impression d’être vraiment  vieux, lâche-t-il au milieu des rires. Et moi de même aujourd’hui, et aussi quand j’avise un joli garçon qui ne me prête pas la moindre attention et dont je me rends compte, à l’observer de plus près, qu’il est nettement plus  jeune que  ma fille.

Surnaturel

Octobre 2016

Dans le métro, un petit homme s’est assis en face  de moi. Il avait un visage étrange,  comme un personnage de dessin animé, il m’a fait penser à un lutin  avec des oreilles pointues, un peu comme ça :

Gnome_monster

 

 

 

Ce n’est pas très ressemblant mais c’est ce que j’ai  trouvé de mieux. Il me regardait d’un air bizarre, comme s’il était en colère,  mais finalement il est descendu avant moi et le lutin a disparu. Après il n’y avait plus personne de surnaturel dans le métro et dans la rue non plus.

 

Un ange passe

un-ange-passe

Photo teshi.skyrock.com

Octobre 2016

Ce soir, dans le métro, j’étais en train de lire et j’ai relevé la tête car il y avait un drôle de silence dans le wagon. En face de moi, une jeune fille blanche de vingt ans avec une belle chevelure brune regardait vers le sol d’un air pensif ; à côté d’elle, un homme noir  très calme et au-dessus, comme penché vers eux, un homme blanc d’environ cinquante ans. En fait il ne les regardait pas, mais il y avait beaucoup de monde debout et il s’était retourné vers nous, sans doute pour ne pas se retrouver nez à nez avec les autres passagers. Un autre homme plus jeune regardait vers le quai. Entre les sièges, une femme en tailleur noir, de profil. Tous gardaient le silence de la fin  de la journée, quand les gens pensent seulement à rentrer chez eux pour pouvoir se reposer.  C’est l’ange du métro qui passait.

Bardem et Craig

Novembre  2012

Gare du Nord, en bas des escaliers qui descendent des quais ; deux hommes bougent sur des écrans géants, l’un à côté de l’autre, pour Skyfall 007. À droite, Javier Bardem, à gauche, Daniel Craig. Bardem a un revolver dans la main droite et, de dos au début, se retourne vers nous, le regard fixe et malveillant, marqué d’une ombre de sourire qui n’a rien d’avenant. À gauche, Daniel Craig s’avance, une main dans la poche gauche de son pantalon, le genre félin des glaces sans pitié, vêtu d’un smoking bleu marine avec nœud pap’. Le tout au ralenti, dans le vacarme chuintant de la gare du Nord. Continue reading

Ressuscitation

napoleon-iii

Ligne 8 Daumesnil, direction Balard, mercredi 29 juin 23 h

Trois jeunes de pas trente ans sur le quai. L’une  dit à sa copine :

  • Tu sais quoi, l’autre jour j’étais au restaurant, j’ai parlé avec une  vieille, elle avait 90 ans, son grand père, il  a connu Napoléon 3 ! T’imagines  ça, toi, Napoléon 3 ? D’un coup, j’ai eu l’impression de faire un saut dans le temps ! Au 19e siècle ! Son grand-père !
  • C’était comme si… Napoléon 3  avait vraiment existé !
  • Ouais, je sais, il a vraiment existé mais… Enfin tu vois quoi, ça fait peur ! La vieille de 90 ans, elle a son grand-père, il  a CONNU Napoléon 3 ! Et elle ME PARLE!!!  Brrr !

Continue reading

Mon enfant, ma sœur…

20140521_125616

20140521_125616

Songe à la douceur…

Métro Mairie des Lilas, le soir

Mairie des Lilas 8 abril 2016

Petit flocon de neige

Copito de nieve 1

Photo Archives Alejandro Yofre Copito, el periódico.com

Petit flocon de neige - Copie

Il y avait au zoo de Barcelone un gorille albinos qui s’appelait Copito de nieve,  Petit flocon  de neige. C’était le seul gorille albinos connu au monde. Il est mort en 2003, à l’âge de 40 ans et a été incinéré dans une urne biodégradable, avec de la tourbe et une  graine d’arbre, pour  le cycle de la vie se poursuive.

Et ça  a marché car il est revenu dans le métro parisien, dix ans après, dans les bras de deux jeunes filles.

Older posts

© 2017 Maryse Esterle

Theme by Anders NorenUp ↑