Tennis en l’air

Tennis en l'air

Drôle d’endroit pour mettre des tennis, bientôt les fils seront enterrés dommage ça aurait permis de faire des lancers de trucs à fil, de pelotes de laine lestées de petits cailloux, de cordes à sauter, de casseroles attachées par le manche. Les amoureux pourraient lancer des cadenas reliés par des fils de couleur, ça ferait des guirlandes en attendant Noël. Mais il ne faut pas en accrocher trop car ça risquerait de peser sur  les câbles, les fils électriques c’est fait pour faire passer l’électricité quand même et les agents d’EDF ne seraient pas contents. Et les voisins non plus.

La libellule de Botticelli

Juillet 2016

20160712_173527

Sur le pont au Change, entre Châtelet et l’Île de la Cité, une grande libellule danse dans la lumière du soir. Ses bras blancs ondulent autour de sa tête, elle tient par la grâce de la pointe rose de ses chaussons qui picorent le trottoir. Grâce, élégance, douceur indifférente. Elle ne regarde pas les badauds fascinés, offerte  au dialogue silencieux avec son photographe, Vénus de Botticelli plantée sur un trottoir parisien.

 

Place aux jeunes

 

Le monde marche sur mes 20 ans

Un matin d’hiver, vers le métro… Monde d’aujourd’hui, monde de demain ?

L’amour sous nos pieds

Love is at your feet

Quelque part dans la rue, en bleu.

Bleu gris sur la ville

Bandeaux bleus 1

Bulle rose

Le printemps arrive, cœur de rose accroché aux branches.

Newer posts

© 2018 Maryse Esterle

Theme by Anders NorenUp ↑